mercredi, novembre 25, 2020
Yélé – Artiste – Conseil Francophone de la Chanson

artists

Yélé

Pays Burundi
Contact Menya Media Burundi
Burundi
Email menyamedia@yahoo.fr
Site web http://www.menya-media.org
Genre world – musique traditionnelle
Écouter cet artiste dans la radio »

De son vrai nom Jérémie Hakeshimana, Yélé est compositeur, arrangeur, musicien et ingénieur du son. Il a a soutenu et lancé des dizaines d’artistes Burundais et des pays voisins en leur offrant ses services. Il a également contribué à l’installation et au développement du premier studio numérique du Burundi. Il y a lancé un style typiquement burundais et arrangé et composé des centaines de chansons.

Il a déjà réalisé 4 albums mélangeant des sons provenant de l’Afrique profonde, d’instruments, de rythmes traditionnels et des sons modernes et d’influences jazzy.

Ses compositions se rangent dans le style Umudidizo caracatérisé par l’utilisation du pilon comme instrument.

Il a également un groupe : « Inhanga Jazz »

Biographie

Né dans la banlieue de Bujumbura, Jérémie Hakeshimana dit «Yélé» a grandi avec un père joueur de likembe et une mère chanteuse de cantiques. Très tôt, il se fabrique lui-même sa première guitare avec une boîte de Nido (lait en poudre local), une branche et une corde de bananier. A 10 ans, il reçoit une super guitare faite d’une boîte de nido de six litres! Le son est entre l’acoustique, l’électrique et le végétal. Plus grand, il apprendra le solfège, le piano et la guitare avec laquelle il travaille sa voix, ses chuchotements et ses cris qu’il emprunte aux célèbres tambourinaires. Il réalise en 2003 un premier album basé sur le style traditionnel Umudidizo, avec une première approche sur le rythme du pilon. Il y chante en français, en anglais, en swahili et en kirundi, sa langue maternelle. Suite à ses rencontres avec d’autres artistes, il s’intéresse au Jazz et crée le groupe «Inanga Jazz» alliant musique et instruments traditionnels. Plusieurs albums s’ensuivent, toujours travaillant la tradition et la guitare. Son dernier opus «Le champ des pilons», entièrement enregistré, mixé et masterisé au Studio Menya Media de Bujumbura, fait découvrir le son des pilons avec les femmes qui pilent le manioc. Il a trouvé une manière particulière d’enregistrer ce son pour lui donner toute son intensité. Il combine ainsi la richesse de ses mélodies avec la simplicité des instrumentations pour arriver à créer une musique originale, difficile à classer que l’on pourrait qualifier de «afro-coutumière». Dans la chanson présentée, il utilise les cris typiques des gardiens de troupeaux (guhibongoza) qui résonnent dans les collines.

 

Discographie récente

Le champ des pilons »
Coffret FRANCOPHONIE 2008 »

Contact

Menya Media Burundi »

© Conseil francophone de la chanson
397 boulevard des Prairies, local 417 _ Laval (Québec) Canada H7N 2W6
T : +450 973 7675 _ F : +450 973 6672